Flammes_edited.jpg

Hiromanaarii 

1/

Tu as choisi les chemins sombres du mensonge

Et tu entretiens ces délires qui te rongent

 

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Dieu de la guerre

Tu sèmes la misère

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Sois maudit !

 

Tu t’acharnes à gagner chaque bataille

Pourtant rien ne saurait combler tes failles

Tu ne t’habilles que de noirceur

Tu n’es plus qu’un oiseau de malheur

 

Arrogance

Dépendance

Déchéance

 

Pauvre pantin au cœur de pierre

Préoccupé de ta seule carrière

Tu as semé la tempête

Qui est venue creuser ta dette

2/

Que t’importent que tes enfants voguent en galère,

D’avoir largué des bombes sur leur univers

 

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Dieu de la guerre

Tu sèmes la misère

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Sois maudit !

 

Tu leur fais miroiter tant de promesses

Qui ne résistent pas à cette bassesse

Dont tu explores tous les rouages

Jusqu’à détruire leur héritage

 

Enfance

Insouciance

Innocence

 

Tu ignores tout de leurs joies simples

Et ton triomphe est pitoyable

Tu t’es trompé d’adversaires,

Bâti une fortune meurtrière

3/

Tu résides en ces lieux préférés des rapaces

Où rien ne vient satisfaire ta folie vorace

 

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Dieu de la guerre

Tu sèmes la misère

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Sois maudit !

 

Ta course au trésor te mène en enfer

Et tes pas ne rencontrent que désert

Où se perd ton rire de faussaire

Qui a fracassé toutes nos prières

 

Violence

Manigances

Malveillance

 

N’auront jamais ma préférence

Chanter sera ma délivrance

Tu me voulais anéantie 

Tu m’as ouvert les portes du paradis

(Coda )

Quintessence

Résilience

Cure de jouvence

 

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Je ris de ta colère

Et je me sens légère

Hiromanaarii, Hiromanaarii,

Très loin de ton enfer

Paroles et musique : Noëlle