• Facebook
Visiteurs

© 2019 par AG. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon

J’avais gardé mon rêve sous mon oreiller

Il m’était si précieux que je n’aurais osé

Lui laisser voir le jour de peur qu’il ne s’élance

Tout zèle déployé sans la moindre défense.

J’avais gardé mon rêve et je l’ai tant bercé

Tant de jours tant de nuits tant de longues années

Au rythme de mon cœur, ses espoirs et ses peines

Qu’il m’a offert sa flamme pour libérer mes chaînes

 

J’avais gardé mon rêve pour le protéger

Mais il m’a désarmée et m’a apprivoisée

Il a poussé ma vie loin des chemins dociles

Et nous avons tenté un premier pas fragile.

 

J’ai embrassé mon rêve quand il s’est éloigné

Des remarques assassines venues nous assiéger

Des frileux menacés par cette joie puissante

Soufflant une promesse de vie débordante

 

Mon rêve, mon enfant, toi qui m’as envoûtée

Toi qui as révélé ces regards étoilés

Tu m’as accompagnée dans cette voie gourmande

Et pour te remercier je t’offre une légende.

 

Il était une fois dessous mon oreiller

Un rêve si précieux que je n’aurais osé

Lui laisser voir le jour, mais avec élégance

Ses ailes déployées  ont rompu le silence.

J'avais gardé mon rêve

Mon rêve - Noëlle
00:00 / 00:00

Paroles : Noëlle

Musique : André Gruffaz et Noëlle

Mai 2004